J’ai la chance d’être depuis trois ans, en troisième année, à la fois le professeur de latin et de grec de mes élèves. Bien que cette situation offre énormément d’avantages, j’ai tout de même ressenti une certaine frustration à constater que les élèves assimilaient indifféremment les deux cours.

Après mûre réflexion, il m’a semblé que la structure des syllabus, parfaitement identique en latin 1re/2e et en grec 3e, n’était peut-être pas étrangère à ce sentiment des élèves. Aussi ai-je décidé de revoir complètement mon approche du cours de grec en repartant de la question « Qu’est-ce que le grec apporte de spécifique à la culture antique ? ».

Voilà comment est né le γλῶσσα, nouveau syllabus qui sera éprouvé dès septembre prochain et qui, passée l’introduction, s’attarde sur la mythologie, la politique et les sciences, trois domaines dans lesquels il m’a semblé que les Grecs avaient su s’illustrer d’une manière toute particulière.

Le γλῶσσα est donc désormais en ligne, ses leçons individuelles seront ajoutées durant les prochains mois…