À ce stade, les élèves connaissent déjà le participe parfait passif, mais ne l’ont pas encore vu associé à l’auxiliaire esse. Si la matière peut parfois sembler leur poser problème, il peut être intéressant de vérifier si c’est bel et bien le passif latin qui n’est pas maîtrisé ou si ce n’est pas plutôt la traduction d’un passif en français qui semble compliqué.

En effet, si l’exercice d’analyse d’une forme verbale est généralement une réussite, c’est au moment de la traduire que comment l’embrouillamini. Il faudra alors plutôt axer l’explication sur le fonctionnement du passif en français.

Cours :
Latin

Année :
Deuxième

Partie :
Grammaire

Leave a Comment