L’activité suivante est un peu plus complexe que d’accoutumée à réaliser et le document des élèves n’est utile qu’en fin d’activité. De plus, l’activité n’étant pas encore pleinement satisfaisante, cette page pourrait être modifiée avec le temps et de nouvelles expériences.

L’idée est de diviser la classe en deux : à gauche, les Carthaginois ; à droite, les Romains. Le « jeu » est composée de dix manches, chaque manche consistant en un débat soit au sein d’un peuple, soit entre les deux peuples. Les débats sont centrés sur dix problématiques particulières qui se sont posées au cours des trois guerres puniques, le débat, s’il est bien mené par les élèves, devant permettre de prendre les mêmes décisions que les décisions historiques qui furent prises.

Si, au terme d’un débat, la solution apportée à la problématique correspond à la réalité historique, l’équipe gagne un point ; sinon, elle ne gagne rien. Au terme de l’activité, l’équipe qui a le plus de points à gagner.

Selon le degré d’exigence du professeur, les débats peuvent être menés selon le mode des débats sénatoriaux antiques, les élèves étant amenés une nouvelle fois à argument, mais cette fois-ci oralement.

Leave a Comment