La découverte de l’indicatif parfait est surtout celle d’un nouveau thème… et de listes de temps primitifs à mémoriser ! Il convient de bien différencier ces deux aspects, pour que les élèves conçoivent bien que l’indicatif parfait en soi est un temps relativement simple (pas de caractéristiques temporelles, pas de voyelles thématiques, des désinences uniques qui lui sont propres), c’est le thème du parfait qui peut poser problème.

Cours :
Latin

Année :
Première

Partie :
Grammaire

Associé :
« Romulus fonda Rome »

Leave a Comment