La guerre de Troie est une fresque imposante, débutant par un mariage, s’achevant sur la fuite du prince troyen, le tout sur fond de dizaines de personnages. Face à la complexité d’une telle histoire, il peut être judicieux de recourir à du « théâtre guidé » : tandis que le professeur narre les grands passages du récit, chaque fois qu’un personnage est sensé s’exprimer, il remet une fiche comportant le texte à déclamer à l’élève de son choix qui se rend devant la classe. Les élèves assistent de la sorte à une scène de théâtre jouée par leurs condisciples sans qu’aucune préparation de leur part n’ait été nécessaire.

Pour renforcer l’efficacité visuelle d’une telle activité, il est bon de trouver un accessoire représentatif du personnage à jouer pour différencier les rôles de chaque élève (un éclair en carton recouvert d’aluminium pour Zeus, etc.). D’expérience, utiliser plus d’un accessoire ralentit considérablement l’action.

La synthèse peut ensuite être composée par les élèves qui doivent résumer la petite pièce qu’ils viennent de voir ou être simplement distribuées après l’activité.

Cours :
Latin

Année :
Première

Partie :
Civilisation

Associé :
« Un concours de beauté qui tourne mal… »

Leave a Comment